Betty est née à Céret et a vécu jusqu’à ses 18 ans au col de Bousseils avant de partir faire ses études à Nîmes puis en région Parisienne. Elle revient à Céret régulièrement pour y revoir amis et parents.
Fille des Pyrénées Orientales, elle a eu pour
terrain de jeux la montagne, dont la présence au quotidien n’a cessé d’être source d’imaginaire et de fantasmes.
Enfant, elle se rappelle des changements de devises de francs à pesetas et des divers postes de contrôles par lesquels il fallait transiter pour se rendre en Espagne. Aujourd’hui, ses souvenirs lui paraissent bien loin et c’est avec perplexité qu’elle regarde cette frontière qui n’a plus lieu d’être. Mais l’émotion est
toujours là, à chaque fois que Betty la traverse. Elle sait bien qu’au delà des
grillages et des barrières de bois, c’est le même air et la même terre pourtant, la route, la végétation, les gens et les couleurs lui paraissent toujours légèrement différents.